Cabinet LM Conseils à Orange : actualités et réglementations

Découvrez toutes les nouveautés de mon cabinet dans le Vaucluse

Test d'efficacité d'un système de désenfumage

Bonjour à toutes et à tous,

Aujourd’hui je vous invite à découvrir au travers de 2 vidéos l'efficacité d'un système de désenfumage.

Ce test a été réalisé avec le concours du BET ER CONCEPT situé à Chateaurenard représenté par M. ROSSI Julien.

Le but de cet essai est de prouver que, même si le système n'est pas réalisé selon les règles du règlement de sécurité, ce dernier est fonctionnel.

Cet essai a été réalisé dans une salle de danses de 1300m². L’amenée d’air frais étant assuré par les portes d’issues de secours de l’établissement et l’extraction de la fumée est réalisée par des ouvrant en façade complétée par 2 extracteurs en toiture.

Je vous souhaite un bon visionnage et je vous retrouverais prochainement pour de nouvelle publication.

A bientôt.

L. MARTINEZ.

 

Bonjour à toutes et tous et bienvenue pour ce nouvel article de sécurité incendie.

Aujourd’hui le sujet de mon article sera les issues de secours, leur nombre et leur mode de calcul mais aussi et surtout les obligations des exploitants.

Comme nous l’avons vue lors de mon précédent article du 15 août sur les toitures non stables au feu, le règlement de sécurité incendie traite de l’ensemble des sujets permettant au public de pouvoir évacuer sans risques et dans les meilleurs conditions un ERP en cas de sinistre.

Aujourd’hui je vous propose de détailler l’article CO38 qui permet de déterminer le nombre de dégagement nécessaire ainsi que leur largeur pour permettre une évacuation sûre et rapide en cas de sinistre.

En effet, si pour chaque type d’ERP, le mode de calcul permettant de déterminer le nombre de personnes admissible dans l’établissement varie (cela fera l’objet d’un prochain article), il y a une chose qui s’applique de manière fixe à l’ensemble des ERP, c’est le mode de calcul des dégagements (nombre et largeur).Commençons par le calcul du nombre de dégagement. Ce dernier est basé sur le nombre de personnes avec quelques règles particulières. 

Tout d’abord pour les établissements dont l’effectif est inférieur à 500 personnes, la règle de détermination est la suivante :

- De 1 à 19 personnes : 1 dégagement

- De 20 à 50 personnes : 2 dégagements

- De 51 à 500 personnes : 2 dégagements

Ensuite pour les établissements dont l’effectif est supérieur à 500 personnes, la règle de calcul est d’1 dégagement pour 500 personnes (ou fraction de 500) majoré de 1.

Maintenant la largeur des dégagements. Cette dernière est exprimée en UP (Unité de Passage). Chaque unité de passage correspond à une largeur de 0,60m, à l’exception des largeurs de 1 et de 2 UP.

Cela donne les largeurs suivantes : 1 UP = 0,90m, 2 UP = 1,40m, 3 UP = 1,80m, etc. avec pour règle générale n UP = n x 0,60m.

Précision importante, dès que l’effectif est supérieur à 200 personnes, les dégagements doivent tous avoir une largeur de 2UP minimum (soit 1,40m). S’ils font moins de 2 UP ils ne peuvent être comptabilisé que soit en dégagement, soit en UP.

Cette base étant posée, la règle de détermination pour les établissements dont l’effectif est inférieur à 500 personnes est la suivante :

- De 1 à 19 personnes : 1 UP

- De 20 à 50 personnes : 1 UP + 1 accessoire (0,60m)

- De 51 à 100 personnes : 2 x 1 UP ou 1 x 2UP + accessoire (0,60m)

- De 101 personnes à 500 personnes : le chiffre des centaines (arrondis au supérieur) + 1

Pour les établissements de plus de 500 personnes la règle est : le chiffre des centaines (arrondis au supérieur).

 

Maintenant que nous avons vu les règles en matière de calcul des dégagements, quid des obligations des exploitants en matière de dégagement.

La règle numéros 1 est que les dégagements doivent être libre d’accès en permanence durant la présence du public.

Ils doivent être correctement identifiés et maintenus en bon état de fonctionnement. Cela comprend des essais réguliers (pas seulement lors de la commission de sécurité) comprenant l’utilisation des dispositifs d’ouverture (barre antipanique, bouton moleté, crémone pompier, etc.), mais également le débattement des portes (vérifier que rien ne viens empêcher l’ouverture complète des portes).

Je vous joins une petite photo prise dernièrement qui montre ce qu’il ne faut surtout pas faire. (J’ai volontairement masqué le nom de l’enseigne)

 

Je vous dis à bientôt pour d’autre aventure dans le monde de la sécurité incendie et reste à l’écoute de vos demandes pour traiter d’autres articles particuliers. A bientôt.

   
19 rue Verte 84100 Orange